Choisir son Enseignant dans les Pratiques Energétiques (Reiki, Magnétisme, etc…)

Voici quelques conseils et orientations afin de choisir au mieux votre enseignant/formateur dans les techniques énergétiques, après en avoir entendu des « vertes et des pas mûres » de certains stagiaires que j’ai accompagnés et qui avaient suivi antérieurement des formations avec des enseignants sortants d’on ne sait où et qui font du tort à notre profession.

Vérifier le parcours et la durée de formation de votre futur(e) formateur/formatrice, afin qu’il puisse vraiment vous accompagner dans une réalité de pratique et non à partir de l’illusion de l’ego, souvent présente dans ces approches. Vous devez regarder non seulement les cours suivis, le nombre d’heures et l’étalement de la formation sur plusieurs années, mais aussi l’expérience de votre formateur et ses compétences acquises. C’est pour cela qu’un entretien téléphonique ou de visu me semble important avant de vous engager. Si c’est un jeune formateur/trice, il/elle devrait normalement être supervisé(e) pendant au moins 1 an au sortir de sa formation, pour lui permettre d’acquérir sa posture d’enseignant avec plus de facilité et continuer son apprentissage de formateur.

Le titre avec lequel l’enseignant s’affiche devrait correspondre à celui inscrit sur le diplôme ou le certificat privé délivré, en sachant qu’il n’existe pas encore dans ce domaine de diplômes d’état. Assurez-vous qu’il a bien suivi une formation de formateur dans le domaine. Beaucoup aujourd’hui s’improvise formateur, en ayant très peu d’expérience ni dans la pratique, ni dans la pédagogie.

– L’adhésion de l’enseignant/formateur à un syndicat professionnel lorsqu’il en existe un dans la branche de sa pratique, ce qui garantit normalement l’engagement de celui-ci à un code éthique de bonnes pratiques. Un syndicat ou une fédération recueillent aussi les litiges ou les mécontentements du public lorsqu‘ils existent, et se doivent d’agir en conséquence en annulant ou refusant un renouvellement d’adhésion d’un enseignant qui n’auraient pas été respectueux d’une bonne pratique.

– La présence de fiches pédagogiques ou de parcours pédagogiques clairs. Vous devez retrouver facilement les finalités et objectifs de la formation, les pré-requis, le contenu et les méthodes pédagogiques (flyer, site web, etc…). Le formateur/trice doit être clair(e) aussi dans ses propos par rapport à ce qu’il propose et les compétences qui vont être développées durant la formation et avec lesquelles vous êtes censées acquérir un savoir-faire et un savoir-être professionnels.

-Dans le déroulement des formations, il n’y a en réalité aucun besoin de « rituels secrets » particuliers, de décorations ésotériques, de boire des potions dont on ne sait rien de leur composition. Il n’y a aucune obligation de retirer ses bijoux, ni de se déshabiller lorsque l’on reçoit des séances énergétiques lors de la pratique. Les parties intimes ne doivent jamais être touchées (sinon, fuir en courant !!). Il doit être appris que le/la futur(e) praticien(ne) ne doit pas poser de diagnostic médical, ni demander d’arrêter un traitement médical, ni s’opposer à une intervention chirurgicale. Il ne doit pas se vanter de pouvoir tout « guérir ». Il devrait y avoir des alternances de cours théoriques et de pratiques, afin de s’approprier les savoir-faire correspondant à l’apprentissage. Le formateur/trice devrait aussi vérifier l’acquisition de vos compétences.

-Dans l’après formation, les formateurs sérieux proposent souvent un suivi dans le mois qui suit, pour répondre à vos questions si vous en avez ou à tout phénomène qui se produirait que vous ne comprendriez pas, et ceci selon votre besoin.

-Enfin, concernant les tarifs, les prix vont varier en fonction du nombre de jours de formation, du contenu pédagogique, de l’apprentissage réalisé, mais aussi des supervisions pédagogiques inter-sessions, de l’expérience du formateur/trice dans le domaine concerné et de son expérience de pédagogue. Pour des formations sérieuses en vue de former de futurs professionnels, la fourchette des prix hors supervision pédagogique, varient en moyenne de 150 euros à 350 euros par jour.

Voilà ! J’espère que cet article vous sera utile si vous avez envie de vous former dans le domaine énergétique et d’être dans un véritable transfert de connaissances professionnel. Amusez-vous bien !

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.